Triptyque

Mon coup de cœur de l’automne : Triptyque, de Cathy Borie Aux éditions Kirographaires

Mon coup de cœur de l’automne :

Triptyque, de Cathy Borie

Aux éditions Kirographaires

 

 triptyque.jpg

Je voulais lire ce livre depuis longtemps. Je l’avais mis sur ma liste « à découvrir » et, sincèrement, je suis ravie de l’avoir fait !


Ce concept très original m’attirait, je voulais savoir ce que donnait un tel « triptyque », qui est un livre en trois temps :

Il commence par un tiers de récit sous forme de journal intime, puis le deuxième est une scène de pièce de théâtre et, enfin, le dernier tiers est un récit normal, écrit comme un roman à la troisième personne. Ce n’est pas la même histoire narrée trois fois de suite différemment, chaque tiers est vraiment un tiers de l’histoire, et très sincèrement chaque style d’écriture tombe à un moment propice dans l’histoire, c’est un enchaînement excellent.

La scène de théâtre, au milieu, est un régal. Plutôt que de raconter ce dialogue entre trois personnes dans son journal comme au début du livre, la livrer telle une pièce est une très belle idée. J’ai adoré le style du dialogue, la rapidité des répliques. La complicité entre les trois personnes est « palpable ».

 

Que dire de l’histoire ?

Cécile a 50 ans, elle a un fils de 29 ans. Pour des raisons inexpliquées et, au départ, futiles, elle échange son adresse mail avec le meilleur ami de son fils, du même âge… S’ensuivent des envois de mails de plus en plus réguliers, de plus en plus longs, de plus en plus suggestifs. Elle tombe amoureuse. Banal, me direz-vous ? Pas tant que cela. Car, dans ce livre, ce sont les émotions et les réflexions de Cécile qui sont les héroïnes. Elle se livre dans son journal, de manière tantôt pudique, tantôt moins. Suivre l’évolution de ses sentiments est un vrai bonheur.

Le dialogue écrit en scène théâtrale est une conversation qui se déguste sans poser le livre, impossible ! L’une joue l’avocat du diable, l’autre lance des citations sans arrêt, tout cela pour répondre aux questions d’une Cécile scrupuleuse, qui cherche toutes les raisons de ne pas laisser libre cours à son amour naissant.

Enfin, la troisième partie nous emmène en voyage… en voyage en Corse et, en même temps, en voyage dans les sentiments amoureux, les espoirs, les doutes, la beauté de la jeunesse de son fougueux amant (bien mature pour son âge). Je ne vous dis rien de la fin… Car elle réserve son lot de surprises ! J’ai cru par deux fois que l’histoire finirait de telle ou telle manière et, dans un art qu’elle maîtrise à merveille, Cathy m’a encore étonnée, terminant par une troisième option que je n’avais même pas envisagée.

 

En résumé !...

Car je parlerais des heures de ce livre, que j’ai dévoré ! Mais il ne faut pas trop en dire… Cathy Borie a un talent indéniable, une écriture magnifique. Belle et fluide. De telles phrases, qui savent décrire parfaitement un sentiment, un dialogue, ou encore un paysage, je n’en avais pas lu depuis très longtemps, surtout dans les livres contemporains. Le livre est court, j’en redemande ! 80 pages à lire sans pause, je l’ai lu d’une traite. Se régaler de la sorte en lisant, moi j’aime autant ça qu’un week-end découverte dans un beau pays, sincèrement ! Je vais m’empresser de lire tous les autres livres de Cathy… et je vous laisse découvrir ci-dessous sa biographie…

 

Coup de cœur de l’automne @BCé-lignes : Cathy Borie « Triptyque », aux éditions Kirographaires.

 

Biographie :

Cathy Borie a été enseignante dans une première vie. Elle n’a cependant jamais cessé d’écrire, et s’adonne depuis une dizaine d’années exclusivement à cette passion.

Écrivaine publique et auteure, elle a publié deux recueils de nouvelles, Femmes, fêlures et folies chez Le Manuscrit et Vies en vrac chez Edilivre, puis deux romans, La perte et Qui cherche la lune.

Auteure de contes pour enfants pour le site pataglou.com, elle anime également des ateliers d’écriture. Après avoir achevé son troisième roman, Triptyque, édité chez Kirographaires,  elle s’est lancée dans une nouvelle aventure, l’écriture de pièces de théâtre, dont la première, Ciel rouge le soir,  est publiée aux Editions Les points sur les i.

Chez le même éditeur, elle a écrit un recueil de témoignages, « 18 ans…Et après ? » et un autre est en cours de publication, intitulé « Il était une (première) fois ».

http://porteplume2a.jimdo.com/

http://www.i-editions.com/catalogue/auteurs/?id=75

http://www.edkiro.fr/triptyque.html