Delphine Lecastel

Endogirl : le nouveau roman de Delphine Lecastel.

Il y avait longtemps que je n'avais pas pris la plume pour vous conseiller la lecture d'un roman. Manque de temps, manque d'inspiration ou les deux, sans doute. Mais me revoilà aujourd'hui sur le blog d'@BCé-lignes pour vous présenter Endogirl, le nouveau roman de Delphine Lecastel.

« Endogirl » est un nom de super-héroïne. C’est l’histoire de Camille, qui apprend qu’elle souffre d’une forme sévère d’endométriose. C’est une maladie gynécologique chronique, qui touche une femme sur dix en âge de procréer.

Voici le « pitch » du livre, que m’a confié l’auteure :

« Alors qu’elle pensait que le pire était derrière elle, Camille apprend qu’elle est atteinte d’une forme sévère d’endométriose, une maladie gynécologique aux effets souvent dévastateurs qui n’est encore qu’aux prémices de la recherche. Farouchement opposée à cette idée, elle va devoir apprendre à accepter l’aide qu’on lui apportera et qu’elle ne sera pas en mesure de refuser. Blessée dans son orgueil de femme forte et indépendante, elle ira jusqu’à se démunir de tout ce qui lui est cher… »

Endogirl photo couvDelphine a écrit ce livre dans le but d’aider toutes les femmes atteintes par ce fléau : maladie féminine numéro un. Encore mal diagnostiquée, elle commence néanmoins à être enfin reconnue. Ce roman vise à montrer la quête de reconnaissance de toutes ces femmes et à les aider à sensibiliser sur les nombreux symptômes et séquelles de l’endométriose.

Le sujet est l’endométriose, mais le récit de Delphine est un roman racontant l’histoire de Camille, depuis son adolescence, avant même qu’elle n’apprenne le mal dont elle souffre. Ses études, sa formation d’écrivain public, sa passion pour le violon, ses désillusions, ses combats, jusqu’au plus important : l’endométriose.

J’aime ce récit parce qu’il est écrit comme un roman et non comme un compte-rendu médical. Il est agréable à lire, touchant sans être larmoyant, très compréhensible même si l’on ne connait pas la maladie dont il traite.

Je le conseille pour les lecteurs cherchant un roman, un témoignage, un avis sur la maladie, ou une explication de ce fléau que Delphine appelle le « cancer qui ne tue pas ».

 

Photo delphinePage Facebook : https://www.facebook.com/endogirllivre/?fref=ts

Où acheter Endogirl : http://www.thebookedition.com/fr/endogirl-p-347501.html

L’autre livre de Delphine Lecastel :

Avant Endogirl, Delphine avait écrit Relooking en 7 étapes, aux éditions Vuibert. Il s’agit d’un livre de coaching pour changer de look afin de rebooster le mental.