Au boulot, Chômette !

Au boulot, Chômette !

Couverture chomette 1Je prends la « plume » aujourd'hui pour vous parler d'un livre que j'ai lu il y a 14 mois. Alors oui, bien sûr, première question : « Mais Céline, pourquoi avoir tant attendu ? » La réponse, je ne l'ai pas vraiment.

Quoi qu'il en soit, j'en parle maintenant, car ce livre a pris son essor tant mérité. Au départ en auto-édition, il a trouvé cette année un éditeur et suit son petit bonhomme de chemin.

 Puisque je connais l'auteure (que j'adore, fermez la parenthèse), je suis ses aventures et chaque étape de son ascension m’épate et me remplit de joie. Car elle le mérite.

Son auteure, c’est Alexandra Le Dauphin (je vous mets une photo de sa frimousse ci-dessous), une consoeur que je connais depuis quelques années.

Les médias l’ont repérée, les lecteurs sont là, preuve de la qualité de cet ouvrage.

Dedicace chomette begles cultura 11

Trêve de bavardage, je vous copie d’abord le « pitch » qu’Alexandra m’a confié, puis je vous dirai ce que je pense de ce livre… sans tout dévoiler - ;)

« Chômette, c’est cette trentenaire dynamique à la recherche d’un travail. Elle vous ressemble : Pôle Emploi lui propose parfois des emplois loufoques ; ses entretiens d’embauche s’avèrent souvent déstabilisants. Pourtant, elle avance et cherche à se garer sur le parking de l’emploi. Manque de chance, toutes les  places sont prises.

La première partie du livre traite des galères de la recherche d’emploi alors que la seconde évoque l’auto-entreprise et les moyens qu’a un petit entrepreneur d’être visible et de créer son réseau.

Le fil conducteur ? L’humour !

« Au boulot, Chômette ! » prône un ton décontracté pour mieux encourager les chômeurs et leur montrer que la lumière est finalement au bout du tunnel. Mais avant de s’en imprégner, il va falloir traverser un long couloir obscur où les obstacles ne manqueront pas de déstabiliser le demandeur d’emploi.

Mais Chômette n’a pas dit son dernier mot… »

 

Je vous situe le contexte de ma lecture : Avril 2013, une semaine inattendue de soleil et de chaleur. Je prends ma Chômette sous le bras, et je vais au parc. Je commence à lire… et je ne vois pas le temps passer. Arrivée à la moitié du livre, j’envoie un texto à Alexandra qui disait à peu près ceci « En direct du parc, au soleil, en compagnie de Chômette, je me régale, merci Alex pour ce bon moment ». Et, bien sûr, j’y suis restée plus de deux heures et j’ai pris un coup de soleil. Peu importe.

Gardant la suite pour plus tard, je rentre à la maison. Mais, comme le verrez en le lisant, impossible de résister à Chômette. Je l’ai donc terminé le soir !

Maintenant, je vais vous dire pourquoi : ce livre est écrit en petits chapitres assez courts, avec un rythme dynamique et enlevé, jamais neutre, toujours pétillant. L’adjectif « pétillant » peut parfois dire « oh ben elle est bien mignonne, hein, elle pétille » ; c’est gentil, parfois un peu péjoratif. Mais pas là. Ah non ! Là, ça pétille « pour de vrai »… Quand on termine un chapitre, on a un grand sourire, on se dit « elle l’écrit sur le ton de la plaisanterie, mais c’est tellement vrai » et, forcément, on lit le chapitre suivant, et le suivant, et le suivant… on aime son humour, on en redemande… et je n’attends qu’une chose, moi, c’est lire la suite des aventures de Chômette !

 

Procurez-vous Chômette sans plus attendre :

http://livre.fnac.com/a6975176/Alexandra-Le-Dauphin-Au-boulot-chomette

http://www.amazon.fr/boulot-chomette-Alexandra-Tressos--dauphin/dp/2875570854/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1403377503&sr=1-1&keywords=au+boulot+chomette

 

auteure ecrivain public Livre Roman

Commentaires (2)

1. Chômette (site web) 26/06/2014

Merci pour ce très joli billet !!! Chômette t'envoie de gros bisous !

2. abclignes (site web) 30/06/2014

De rien, ma petite Chômette ! ça a été un réel bonheur d'écrire cet article et, encore plus, de te lire !...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau